Printemps 2019

Tout juste arrivée au Mexique où je passe les vacances scolaires, voici un résumé du projet ces derniers mois.

54401881_842704199422542_8772857442410168320_n

1De passage à Paris, en manif avec les fonctionnaires !

55600767_848918625467766_4323037445605031936_nMais où suis-je ?

56883598_855795481446747_7041514301001039872_nDeuxième semaine à la Longview School dans l’Etat de NY. Il n’y a ici aucun rapport d’autorité entre adultes et enfants (5-19 ans), tous ont le même statut. L’école (privée) se définit comme « école hybride » : on peut choisir entre un parcours académique (qui suit globalement les programmes officiels) et un parcours autonome (on apprend ce qu’on veut, on choisit ses cours et ses activités). Chaque année, on demande aux élèves d’établir la liste des cours qui les intéresseraient.

Exploration de New York et rencontre des freegans (militants anticapitalistes qui vivent de récup) avec mon amie française Meryam. Dans la ville de la surconsommation, la moitié de la nourriture consommable est jetée tous les jours. Entre l’hôtel 5 étoiles (logement de fonction de la banque) et les poubelles, la vie de voyageuse est pleine de surprises…

58660720_868367663522862_7785714678927196160_nOn continue avec Little River School, école démocratique au nord des États-Unis. L’école se trouve au sein d’un éco-village : ici, des gens de tous âges (de 2 à 63 ans) vivent ensemble depuis 50 ans dans une organisation démocratique avec très peu d’argent en cultivant leur nourriture et en partageant leur ressources.

259537453_869793416713620_2809043838629314560_nDe retour en ville avec Meryam et Noémie 🏙
Nouveau trash tour dans les poubelles avec les freegans : on a à manger pour une semaine !
« Le capitalisme est le racket légitime organisé par la classe dominante. »

65810184_537071690360069_8906629722172030976_nMa traversée Montréal – Nouvelle Orléans vient de s’achever. Quelques anecdotes de ce mois d’autostop aux États-Unis :
– À New York, un conducteur qui vient du Bronx s’arrête et me demande d’un ton profondément méfiant : « Tu vas me tuer ? » (il fait environ 3 fois ma taille).
– Dans le Massachusetts, deux grand-mères pleines de tatouages me racontent leur jeunesse en insultant les voitures sur la route.
– Un conducteur tente de convertir Noémie et moi au christianisme : « Est-ce que vous croyez en Jésus Christ ? Il le faut. »
– En Virginie, une candidate au Congress du parti démocrate militante féministe et LGBT me parle de son parcours politique.
– Dans le Vermont, une femme qui ne va pas dans ma direction s’arrête et me demande, avec une angoisse infinie dans sa voix : « Mon Dieu, comment tu t’appelles ? » « Heu, je m’appelle Lola. » « Je vais prier pour toi, Lola. » Et elle part. Je reste perplexe quant à la nécessité de cette intervention.
– Dans le Tennessee, un conducteur qui semble sortir d’un clip de rap s’arrête et me demande ce que je fais là. « Tu n’as pas peur de moi ? » « Non. Je devrais ? » Il me fait signe de monter et me raconte son quotidien de dealer de drogue dans les quartiers populaires.
– Une jeune étudiante me décrit son parcours scolaire en Alabama et notamment ses cours d’éducation sexuelle au lycée qui prônaient… l’abstinence.
– Dans le New Jersey, des livreurs dominicains m’apprennent des chansons latinos et m’invitent chez eux cet été.
– Un conducteur dans le Mississipi tente à nouveau de me convertir au christianisme. Ça devient fatiguant.
– En Pennsylvanie, une mère de famille nous parle de son envie de redevenir jeune et d’aller prendre de l’acide au Burning man…
– En Louisiane, un ex-prisonnier me raconte ses années de prison et sa tentative d’évasion !

Il y a 10 jours, je quittais la communauté anarcho-féministe Acorn en Virginie. Acheté collectivement 25 ans plus tôt, le terrain accueille une trentaine de personnes (jeunes, familles, retraités) qui vivent ici, partagent leurs biens, cultivent la terre, vendent leurs produits, prennent les décisions ensemble et s’organisent au quotidien pour ne pas avoir besoin de travailler à l’extérieur.
Un mode de vie écologique, éthique et démocratique.
NOUVEL OBJECTIF : ouvrir une école dans une communauté autogérée !
(Musique enregistrée dans mon précédent couchsurfing en Alabama, une coloc de musiciens)

Un dimanche soir normal à la Nouvelle Orléans !

61943364_886642711695357_5316209016026693632_nAnecdote de mon passage à la douane américaine en stop le mois dernier :
Une charmante vieille dame me prend en stop (elle va au casino jouer au Bingo de l’autre côté de la frontière canadienne). Le douanier lui demande qui je suis : « Oh, c’est une autostoppeuse. » « Une QUOI ? Okay, mettez vous sur le côté. » C’est parti pour un interrogatoire d’une demi heure ponctué de questions absurdes telles que « que font mes parents ? », « est-ce que je possède une maison ? », « pourquoi ai-je si peu d’affaires ? », « où sont mes autres affaires ? » et une fouille intégrale de mon sac à dos. Lorsqu’ils me laissent partir l’air encore suspicieux, ma conductrice sort un petit sachet de sa poche : « Oopsie… J’avais oublié que j’avais du cannabis sur moi ! Eh bien merci, jeune fille ! »
Morale de l’histoire : pour importer de la drogue aux États-Unis, passez la frontière avec des autostoppeurs.
À part ça, c’est les vacances scolaires. Du coup je vais à des concerts et j’apprends le paddle ! 

Voici la Tree House où je suis hébergée à la Nouvelle Orléans. Il y a quelques années, trois américains ont racheté les ruines d’une maison détruite par Katrina dans un quartier ghettoïsé et en ont fait un lieu d’habitat alternatif. La maison, le conteneur aménagé et la caravane accueillent les nombreux visiteurs. On se nourrit intégralement de nourriture récupérée dans les poubelles et on prend sa douche à l’extérieur sous un arbre. Un local un peu plus loin sert d’atelier de réparation de vélos (gratuit) pour les gens du quartier. Et surtout on organise des fêtes incroyables !
« Dans cette ville, les gens savent célébrer la vie. »
(Musique enregistrée lors d’une séance d’impro dans la maison)

65026038_904265539933074_1438668191365595136_n3À The Patchwork School (US, Colorado), on accueille des enfants de 1 à 7 ans. Plutôt que de chercher à les préparer à l’élémentaire, on se base sur le concept de « programme émergent » : l’environnement et les événements du jour deviennent le socle des apprentissages spontanés !

Tout juste arrivée au Mexique, je quitte les États-Unis avec déjà une pointe de nostalgie…
Quelques derniers récits de stop made in US, décidément une source de divertissement sans fin :
– En Oklahoma, je monte en voiture avec un couple. Ils commencent à se disputer à cause de moi, la fille reproche au mec son inconscience : « T’es malade, c’est dangereux de prendre des inconnus avec ce qu’on transporte ! » J’ai l’impression de basculer dans un film de Tarantino : un peu ébahie, je les regarde se hurler dessus, s’inquiétant que je puisse être de la police mais criant haut et fort qu’ils transportent de la drogue. Surréaliste.
– Je suis sur le bord de la route dans le Mississipi, une voiture de police s’arrête. Un jeune agent vient me demander mes papiers. À ma grande surprise, il finit par me faire un grand sourire et me lance : « Ça doit être génial de faire du stop, j’aimerais beaucoup essayer !  »
– Au Nouveau Mexique, je rencontre un routier qui est allé à l’école primaire avec Britney Spears: « C’était une petite princesse toujours en quête d’attention. »
– Un retraité dans le Kansas profite d’un trajet pour m’expliquer « la vérité sur les choses ». J’apprends ainsi que la terre est plate et que les dieux grecs (ceux de la mythologie antique, oui) existent, la science et le christianisme étant un complot de Donald Trump et des médias.
– Dans le Colorado, je rencontre un amérindien dont le nom indien est « Feu invisible » qui écrit un livre sur la réserve où il a grandi.

(Chanson de la vidéo co-chantée avec une couchsurfeuse pleine de talent en Alabama !)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s